Changer de vie pour devenir Life coach!

GRAND ECART D’ANNA:
De consultante informatique à Life Coach!

Dès qu’elle a obtenu son premier CDI, Anna s’est toujours demandée ce qu’elle faisait là! Après quelques années de réflexion, elle décide de faire un point en allant voir une coach de vie. C’est le déclic! non seulement elle décide de changer de vie mais en plus de devenir à son tour coach! Rencontre avec Anna, une fille qui donne la pêche et à qui on aurait envie de confier notre avenir!

Changer de vie ANNA

D’où viens-tu Anna ? 

Je suis une Parisienne, qui est née à Paris et j’ai grandi à Paris. J’ai fait un petit détour à Orléans pendant mon enfance. Puis nous sommes ensuite revenus sur Paris.

J’avais envie d’être célèbre. Je pensais que c’était le cas de toutes les petites filles!

Quels étaient tes rêves et tes projets quand tu étais petite ?

J’étais une rêveuse. Je rêvais grand. Je me voyais chanteuse ou actrice. J’adorais chanter et danser devant la glace. J’avais envie d’être célèbre. Je pensais que c’était le cas de toutes les petites filles!

En grandissant, j’ai eu envie de devenir comptable parce que j’étais forte en maths et que le comptable de mes parents avait de la prestance dans son costume; puis hôtesse de l’air parce que je n’avais pas le mal des transports en avion alors que je l’avais en voiture; puis docteur parce que je voulais aider les gens.

Je suis passée par une crise identitaire entre ce que je voulais et ce que ma famille voulait pour moi.

Quel est ton parcours scolaire?

J’étais une excellente élève. J’étais très douée en maths et en sciences en général. J’ai fait un Bac S parce que c’est la voie qui ouvre toutes les portes. « On peut tout faire quand on a un Bac S » me disait-on. Je m’étais tellement focalisée sur le Bac que je ne savais pas ce que je voulais faire après.

Après une première année chaotique à l’université, j’ai travaillé dans le restaurant de mes parents en tant serveuse pour me donner un peu de temps pour réfléchir à ce que je voulais vraiment faire. Je suis passée par une crise identitaire entre ce que je voulais et ce que ma famille voulait pour moi. J’ai eu une forte pression familiale pour que je suive leurs pas.

Puis au bout d’une année difficile dans le restaurant où j’ai gouté à la vie que mes parents espéraient pour moi, j’ai vraiment pris conscience que je ne voulais pas vivre comme eux. Je voulais reprendre mes études. Les études, c’était tellement important pour moi. Ça représentait mon indépendance, l’opportunité de construire ma vie et ma carrière.

Par contre, mes parents ne me soutenaient pas dans ma démarche. J’ai pris la décision de partir de chez eux. La décision la plus difficile de ma vie.

Compte tenu de mes facilités en informatique, j’ai fait un DUT informatique puis une école d’Ingénieur en Informatique.

Quel métier faisais-tu avant de changer de vie 

J’ai travaillé pendant 6 ans en informatique en tant que consultante dont 3 ans dans une société de service informatique puis dans une banque en ligne.

Ça n’a rien a voir avec ce que je fais aujourd’hui !

Ça avait l’air normal pour les personnes autour de moi de ne pas aimer son travail.

Est-ce que ça te plaisait ?

Non pas du tout ! Je l’ai su dès le premier jour de travail que ça ne me plaisait pas. Mais je me disais que c’était peut être l’environnement de travail, l’entreprise et les conditions qui ne me convenaient pas. Ça avait l’air normal pour les personnes autour de moi de ne pas aimer son travail.

Je m’étais mise en tête de trouver une entreprise qui réponde à tous mes critères en pensant que ça irait mieux. J’ai trouvé cette entreprise. La premiere année, j’étais ravie. Mais rapidement, j’ai eu beaucoup de stress à cause du fait que les projets devaient être fait pour la veille et de l’énorme quantité de travail.

J’ai décidé de changer quand je suis tombée malade. Le stress affectait énormément ma santé. Je ne pouvais pas accepter que le travail affecte ma santé.

A quel moment as-tu eu envie de changer ? Quel a été le déclic ?

J’ai décidé de changer quand je suis tombée malade. J’ai eu une hyperthyroïdie avec des symptômes très graves. Le stress affectait énormément ma santé. Je ne pouvais pas accepter que le travail affecte ma santé. C’est à partir de ce moment là, que j’ai vraiment décidé de ralentir au travail.

En soignant ma maladie, je savais que je ne soignais que les symptômes et non la cause de la maladie. Pour moi, la cause était que je me forçais à faire un travail que je n’aimais pas. Il était impératif que je change de carrière.

Est-ce que cette idée a pris du temps ?

Oh que oui ! Je dirais 5 ans pour me l’avouer à moi même et une année pour que je passe à l’action. Je me mentais à moi même, pensant que c’était normal de faire un travail que je n’aimais pas. Les personnes qui m’entouraient entretenaient cette croyance.

Le plus long et le plus dur pour moi a été de prendre conscience et d’oser le dire tout haut dans un monde qui pense le contraire.

Je me suis faite accompagnée par une life coach et par une conseillère en bilan de compétences. Mon coaching a été extrêmement révélateur. J’ai trouvé ma voie, mes rêves et mon but dans la vie!

Quel a été le parcours de ce changement de vie ? 

L’élément déclencheur a été la décision que j’ai prise en Août 2014 de trouver ce que je voulais faire et de passer à l’action en un an. Je me suis faite accompagnée par une life coach et par une conseillère en bilan de compétences. Mon coaching a été extrêmement révélateur. J’ai trouvé ma voie, mes rêves et mon but dans la vie.

Ma mission de vie est d’inspirer les autres pour les aider à s’élever et à améliorer leur vie.

Je choisis de mener ma mission en étant life coach, blogueuse et inspirational speaker. J’ai suivi une formation dans une école de coaching américaine : iPec. J’ai quitté mon emploi en Mai dernier. Depuis je suis life coach à temps plein.

Je suis life coach. J’accompagne les femmes pour les aider à être elles-mêmes, à trouver et exprimer leur rêve/passion, à surpasser leurs peurs, à voir plus grand, à croire en elles et en leurs ressources.

Peux-tu nous présenter cette nouvelle activité ?

Je suis life coach. J’accompagne les femmes pour les aider à être elles-mêmes, à trouver et exprimer leur rêve/passion, à surpasser leurs peurs, à voir plus grand, à croire en elles et en leurs ressources.

Les femmes que je coache veulent créer une vie qui leur ressemble, faire ce qu’elles aiment, faire de leur passion leur métier et être authentiques.

Je les accompagne à tous les stades sur ce chemin : dans la quête de sens, dans la recherche de leurs passions, dans la reconnection à soi, dans l’apprivoisement de leurs peurs, dans l’affirmation de leurs aspirations et dans la concrétisation de leurs projets.

Le coaching est une relation qui aide la cliente à révéler son potentiel et à créer la vie qui les fasse vraiment vibrer. Le principe est qu’elle se connaisse mieux que quiconque et qu’elle possède toutes les réponses aux questions qu’elle se pose. Mon rôle est de faire émerger ces réponses et ces solutions qui reposent en elle.

Mon approche se fait par le questionnement, l’écoute intuitive, la prise de conscience, la gestion des peurs et des outils de développement personnel.

Changer de vie témoignage

As-tu rencontré des difficultés ? Des doutes ?

Bien sûr.

Le challenge est de se faire connaître, organiser sa journée, trouver des clientes, communiquer sur son activité… A chaque pas que je fais, je sors de ma zone de confort. C’est excitant, confrontant, inconfortable et aussi stressant parfois. Moi qui viens du monde de l’entreprise, c’est une toute nouvelle expérience de devenir coach et entrepreneuse. Je prend mes marques. J’apprends, j’évolue et je grandis de jour en jour.

Je me mets en avant, je me livre, je parle de mon histoire. J’adore ça mais je suis vulnérable aussi.

Je n’ai jamais douté que j’y arriverais. J’éprouve peut-être un peu trop d’urgence à vouloir obtenir des résultats. On vit dans une société où on veut tout tout de suite et où on veut voir des résultats rapidement.

J’apprends à apprécier chaque pas que je fais. Je garde toujours à l’esprit de faire ce que je veux, ce que j’aime et ce qui m’inspire.

As-tu été soutenue par ton entourage ?

Même s’il n’est pas toujours facile de comprendre ce que je vis, mon mari me soutient de manière inconditionnelle. Sa présence calme m’aide beaucoup. Je peux toujours compter sur lui.

Ma famille ne m’a jamais beaucoup soutenu dans mes choix. Avant, ils n’approuvaient pas mon choix de travailler dans une entreprise Française. Ils auraient préféré que j’ai un commerce ou une entreprise comme eux. J’ai mis beaucoup de temps avant de leur dire que je devenais life coach. Ils sont plutôt sceptiques.

Avant, je voulais une carrière, un emploi stable et une sécurité financière. Mais je ne m’étais jamais demandée ce qui me plaisait vraiment.

Quel regard as-tu aujourd’hui sur ton « ancienne vie » ?

Quand j’ai compris que je voulais devenir life coach, ça a été une vraie révélation pour moi. Après un parcours d’Ingénieur informatique, c’est assez surprenant. Je me suis donc demandée, comment j’avais pu me tromper aussi longtemps et à ce point!

Avant, je voulais une carrière, un emploi stable et une sécurité financière. Mais je ne m’étais jamais demandée ce qui me plaisait vraiment. Je n’étais pas consciente qu’on pouvait créer une vie différente, une vie qui nous fasse vraiment vibrer.

Mais je suis contente d’avoir pris ce chemin. C’est grâce à cette « ancienne vie » que j’en suis là aujourd’hui.

J’ai construit mon expérience de vie qui me permet aujourd’hui de comprendre mes clientes. J’ai vécu ce qu’elles vivent. Je les comprends, je sais ce qu’elles ressentent. J’en éprouve beaucoup de gratitude.

As-tu des regrets par rapport à cette ancienne vie 

Non aucun regret ! Je pensais que j’allais me sentir seule étant donné que je travaille de chez moi. Mais mes nouvelles « collègues » sont des filles formidables que j’ai rencontrées dans ma formation de coaching, sur les réseaux sociaux et dans la vie de tous les jours. Nous avons créé de vrais liens. Nous nous soutenons et suivons les avancements des unes et des autres. J’adore !

Aujourd’hui, le seul inconfort serait la situation financière. Je n’ai pas la même stabilité mais c’est normal quand on lance son entreprise.

Aujourd’hui, j’inspire et j’aide les autres, je vis de ma passion. Je me sens enfin vivre, tout simplement…

Te sens-tu plus heureuse et épanouie aujourd’hui ?

Oui je me sens enfin alignée avec qui je suis vraiment. Mon rêve devient réalité. Il m’est arrivé déjà plusieurs fois de pleurer de joie parce que c’est tellement extraordinaire de se rendre compte que je fais un pas qui me rapproche de mon rêve.

Aujourd’hui, j’inspire et j’aide les autres, je vis de ma passion. Je me sens enfin vivre, tout simplement..

Je créé chaque jour des liens très forts avec les personnes que je coache, qui me contactent, qui viennent à mes meetup et les événements où j’interviens. C’est riche, profond et passionnant. J’adore !

Et si c’était à refaire ?

Oui, sans hésiter !!! Quand je me remémore tout ce qui s’est passé, à quel point j’ai changé en si peu de temps, j’en suis surprise moi-même.

RDV sur le joli site d’Anna pour plus d’informations: Anna Chen 

Anna Changer de vie


Retrouvez aussi le Grand Ecart de Nolween: De Consultante en Communication à Officiante de Cérémonie Laïque!

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 Comment
  • Jobintree
    juillet 5, 2016

    Très belle réorientation professionnelle d’Anna, nous la félicitons ! Elle a su se poser les bonnes questions malgré les obstacles qu’elle a rencontré. Sa détermination a porté ses fruits. Bravo à Anna !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *